Historique : de J.E.T. à Nouvel HorizonNouvel Horizon – A.N.E.S.I. est héritière de l’association Jeunes en Equipes de Travail (J.E.T.).

Ancien logo J.E.T.

Créée en 1986 par Christian Brac de la Perrière à la demande du Ministère de la justice, l’association accueillait à l’époque, sur la base aérienne de Creil (60) des jeunes détenus devant, à leur sortie, satisfaire à leurs obligations militaires. Sur le principe du volontariat, l’association J.E.T. leur proposait un stage de trois mois, en placement extérieur et encadré par des militaires de toutes armes, afin de faciliter la transition entre le milieu carcéral et la vie militaire.

« Les rives sont la chance du fleuve puisque, l’enserrant, elles l’empêchent de devenir marécage »

Jacques de Bourbon Busset,
écrivain, diplomate français et académicien (1912-2001) – Devise de l’association J.E.T.

Apprentissage des règles de vie en société, amélioration des acquis scolaires, de l’instruction cuivrique et préparation au permis de conduire était au menu de ces stages. Ces trois mois d’accompagnement permettaient aussi d’identifier les capacités professionnelles de ces jeunes hommes et leur affectation possible dans les différents corps de troupe.

Après le Centre de Creil (Oise) en 1986, une structure similaire est créée en novembre 1987 à Fort Barraux en Isère. Perturbés par un effectif important reconnu inapte au service au sein des forces armées, les centres revoient leur fonctionnement en mettant l’accent sur l’insertion professionnelle des stagiaires accueillis. Sur ce postulat, un partenariat avec l’AFPA (Agence de Formation Professionnelle pour Adultes) en 1988 donnera naissance à un 3e centre, implanté au Vigeant dans la Vienne (86), qui accueillera dès avril 1989, des groupes de 20 détenus volontaires, encadrés par des militaires d’active pour des stages de trois mois.

separateur

Vers un établissement éducatif, civil

1994 constitue un tournant puisque qu’en partenariat avec la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ), un centre J.E.T. Juniors est créé à Felines (43). Destiné à accueillir des mineurs délinquants, il reste cependant sous encadrement et direction militaire.

En 2002, la rupture de partenariat entre l’administration pénitentiaire et l’association entraîne le départ des derniers détenus placés en chantiers extérieurs. Ils quittent le centre du Vigeant qui devient un établissement d’éducation, de socialisation et d’insertion professionnelle en janvier 2003. En partenariat avec la PJJ et l’AFPA, le centre J.E.T. Juniors accueille 12 mineurs délinquants âgés de 16 à 18 ans, sous la responsabilité d’une équipe d’encadrement mixte, composée d’éducateurs et de personnels militaires, sur le site du Vigeant.

Avec la disparition du Service national (2004) et le désengagement du Ministère de la Défense, les diverses structures de l’association J.E.T. sont dissoutes. Le derniers cadres militaires quittent le centre du Vigeant. Le siège de l’association est transféré sur le site qui reste la seule structure en activité, sous l’appellation Centre « Nouvel Horizon ».

Une page se tourne.
Au total, plus de 6 200 jeunes seront passés dans les différents centres de l’association Jeunes en Equipe Travail.

separateur

Des Hommes,
des dates, des évolutions sociétales

1986
A l’initiative de Messieurs Albin Chalandon, Garde des Sceaux, et André Giraud, Ministre de la Défense, création de l’association J.E.T. par l’Amiral (2s) Christian Brac de la Perrière, Président et fondateur.
Création du 1er centre à Creil (60)

1987
Création d’un 2nd centre à Barraux (38).

1988
Création d’un centre exclusivement axé sur l’insertion professionnelle, en partenariat avec l’AFPA.

1994
Création d’un centre J.E.T. Juniors à Felines (43) qui accueille des mineurs délinquants, en partenariat avec la PJJ.

1999
Le Vice-Amiral d’Escadre (2s) Maurice Girard devient président de l’association J.E.T.

2003
Le centre du Vigeant devient Ets d’Education, de Socialisation et d’insertion professionnel en partenariat avec la PJJ et l’AFPA.

2004
Fin de l’obligation du Service National.
L’association « Jeunes en Equipes de Travail » devient « Nouvel Horizon », présidée par M. Christian Légeron.

2005
A la demande de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, la structure du Vigeant devient un Centre Educatif Fermé.

2006
L’association « Nouvel Horizon » , devient « Nouvel Horizon – A.N.E.S.I. » (Association Nationale Européenne d’Education, de Socialisation et d’Insertion).

2017
L’association ouvre un 2e centre Educatif Fermé à Marseille (Bouches-du-Rhône).

separateur jaune